moon info

 

Accueil

Cours

Wicca

 Esbats

Sabbats

Librairie

Pratique

Magie

Chakras

Divination

Herbalisme

Pierres

Bougies

Planètes, ...

Bains

Légendes

 Webzines

Downloads

 

Copyright© 2003 - 2025

Tout droit réservés

Les pages de ce site

sont un condensé de mon cours WHW

 
 

Histoire Philosophie Croyance Déités Grand Rite Les Rites Wiccans Pratique Esbats Sabbats

Auteur Morgause

Source : Amber K, D.J.Conway, Paul Tuitéan, Estelle Daniels, Lady sabrina, Raymond Buckland, Farrar...

 

Bien que la Wicca telle qu’elle est connue aujourd’hui correspond plus aux rites et croyances celtes ; j’espère pouvoir vous faire comprendre que cela remonte à bien plus loin que ça et que dans toutes les religions nous retrouvons les mêmes choses appelées différemment. Même si quelques subtilités sont présentes et forment cette différence, le fondement, la base de la croyance comporte des similitudes parmi un nombre incalculable de «  religion »

Voici, pour moi, la base de toute religion saine et naturelle, càd qui admet la polarité nécessaire à l’équilibre du monde, de l’univers, … de l’Homme.

 

Ce dont les gens se plaignent le plus aujourd’hui à propos de christianisme, c’est l’adoration d’UN Dieu mâle en excluant complètement la partie féminine. C’est d’ailleurs une des raisons principales pour laquelle les gens quittent le christianisme en faveur de la vieille religion. Paradoxalement, la plupart des traditions païenne sont coupable du même « crime » en adorant UNE Déesse et en excluant presque totalement le Dieu.

En wicca, nous partons du principe qu’il y a un pouvoir suprême, une divinité ultime, je l’ai nommé « le divin ». Un tout, un ensemble qui nous gouverne de par les lois de l’univers, le microcosme et le macrocosme.

Ce divin est une force  qui dépasse de loin notre compréhension. Nous ne pouvons qu’avoir une vague idée de ce que c’est. Pourtant, nous savons que c’est là et essayons fréquemment de rentrer en communication avec. Comment le faisons-nous?

Au 6ème siècle avant JC, le philosophe Xenophon remarqua que les déités étaient déterminées par des facteurs ethniques. Il pointa que les Ethiopiens représentaient leurs dieux noirs, les vikings en blanc, etc… Voulant être cynique, il affirma même, que si les chevaux pouvaient prier, ils prieraient un Dieu sous forme de cheval !

Environ 750 ans plus tard, Maxime de Tyr (philosophe grec du 3ème siècle) déclara plus ou moins la même chose ; les Hommes adoraient leurs dieux sous la forme la plus intelligible qui leur soit.

Bien que certain d’entre nous n’aie pas l’utilité d’identifier ce divin, la plus part ont un réel besoin de la faire.

Quelle est cette forme en wicca ??? Et bien, c’est une forme tout à fait naturelle.

La wicca est une religion de nature où se retrouvent le côté mâle et femelle ; où les deux sont effectivement nécessaire à l’équilibre et l’unité du divin. Il faudra toujours des spermatozoïdes et un ovule pour engendrer ! Le bien n’existerait pas sans le mal ; vous apprendrez d’ailleurs que dans la vie tout est question d’équilibre. Il doit donc y avoir balance. On dit UN couple, pourtant celui-ci ne serait pas s’il n’y avait pas deux partenaires.

En chacun de nous, il existe les deux aspects. L’homme le plus macho a des aspects féminins et la femme la plus féminine  des aspects masculins.

Le Divin contient aussi, à part égale, une partie masculine et féminine. Ce qui semble le plus logique puisque n’importe où dans la nature nous trouvons cette dualité. Nous retrouvons  donc cet aspect dans la wicca sous la forme d’un Dieu et d’une Déesse, cet équilibre parfait, le divin.

 

Cet article "Croyance"  est extrait et résumé du cours WHW