moon info

 

Accueil

Cours

Wicca

 Esbats

Sabbats

Librairie

Pratique

Magie

Chakras

Divination

Herbalisme

Pierres

Bougies

Planètes, ...

Bains

Légendes

 Webzines

Downloads

 

Copyright© 2003 - 2025

Tout droit réservés

Les pages de ce site

sont un condensé de mon cours WHW

 
 

Autel Outils Bijoux et robes Grimoire Eléments Nom Magique Projection astrale Herbalisme Symboles Bougies Planètes

Table des Correspondances - Symbolisme des Triangles

Auteur Morgause

Source : Amber K, D.J.Conway, Paul Tuitéan, Estelle Daniels, Lady sabrina, Raymond Buckland, Farrar...

 

 

Ceux-ci sont connus depuis des siècles de par le monde et de par différentes cultures. Ils sont mentionnés dans beaucoup d’anciens textes concernant la magie cérémonielle. Qu’ils furent utilisés en wicca ou non, est une chose dont nous ne pouvons être sûres à 100%. Néanmoins, ce dont nous sommes sûres, beaucoup d’anciennes cultures utilisaient ces éléments lors de leurs rituels.

Aujourd’hui il est commun pour les wiccans, solitaires ou en groupe, d’utiliser les pouvoirs astraux de ces éléments et quartiers, dans leurs travaux religieux et magique.

Les quatre éléments ou quartiers utilisés par les sorciers(ères) lors de la création du cercle sont basés sur les quatre points cardinaux. Les éléments sont l’air, le feu, l’eau et la terre ; les quartiers sont, l’Est, le Sud, l’Ouest et le Nord. Ils sont l’un et l’autre associés et nous les appelons en même temps. Le cinquième élément étant l’ether, qui représente le centre du cercle sacré, la connexion au cosmos, le centre mystique, le « tout-ce-qui-est ». Ils sont les fondations de la magie. Ils sont associés avec les élémentaux qui eux-mêmes sont gouvernés par les gardiens des tours.

 

Les éléments ne sont pas les mêmes dont les scientifiques parlent. Il est impossible de prouver scientifiquement que ceux-ci existent puisqu’ils sont de matière astrale et spirituelle. Cela n’empêche nullement leur existence. Les scientifiques sont dans l’impossibilité de montrer des photos d’électrons ou d’atomes pourtant ils savent qu’ils existent de par le comportement des autres substances autour d’eux. Il en est de même des éléments magiques. Nous connaissons leur existence de par les résultats que nous obtenons en travaillant avec eux.

Lorsqu’un(e) sorcier(ère) crée un cercle, il/elle définit et scelle la circonférence à l’aide de l’athamé, ou de la baguette, et d’eau consacrée. Ensuite, il/elle appelle les gardiens des quatre directions, commençant par l’est et finissant au Nord. (selon les traditions ou le confort personnel, vous pouvez commencer par le Nord, toujours dans le sens des aiguilles d’une montre)

Selon les préférences et les besoins du sorcier(ère) les quartiers peuvent être appelés :

 

  • Gardiens et Gardiennes

 

«  Personne qui garde quelqu’un ou quelque chose ; protecteur, conservateur… »

«  Personne qui prend soin de…, qui surveille pour protéger, pour défendre»

 

  • Régents / Rois  et Régentes / Reines

 

Régent(e) : « qui gouverne pendant l’absence ou la maladie du souverain »

Roi/reine : « souverain(e), autorité suprême d’un peuple »

 

  • Seigneurs et Dames

 

« Possesseur d’un fief, d’une terre » dans ce cas –ci d’un élément.

 

  • ou Déesses et Dieux

 

Invoquez ceux, en rapport avec l’élément et/ou le but fixé, que vous désirez voir vous aidez et vous protéger pendant votre rituel. Sinon, invoquez seulement les dieux de l’élément/ quartier, sans nommer.

 Certains utilisent les titres et noms listés dans les anciens grimoires magiques ( il s’agit en règle générale d’esprits, archange, ….. Les êtres astrales sont appelés les élémentaux, ce qui veut dire liés aux éléments. Ils ont leur propre existence dans les éléments et travaillent avec les pouvoirs de ceux-ci.

Vous devez considérer ces éléments comme des êtres. Ils ont une force et forme qui existe au niveau astral plutôt qu’au niveau physique. Chaque élément possède ses caractéristiques, ses qualités et ses desseins magiques qui le sépare des autres. L’énergie positive aussi bien que négative est associée à ces éléments et élémentaux.

 

Quartier

Couleur

Elément

Symbole Wiccan

Autres Symboles

Elémentaux

Est

Jaune

Air

Les sylphides

Sud

Rouge

Feu

Les salamandres et dragons

Ouest

Bleu

Eau

Les nymphes et ondines

Nord

Vert foncé

Terre

Les gnomes

 

 

 

 

(In witch crafting, de Phylis Curott, traduction lune)

Cet article "Eléments"  est extrait et résumé du cours WHW  

 

 

 

Théorie de Liz, membre du cercle WHW

D'autres théorie sont disponible dans le cours WHW

 

Le symbolisme du triangle (tri= trois en grec) recouvre celui du nombre trois.

Le triangle est donc basé sur l'idée de la trinité présente en toutes choses, dans la déité, le temps et la création. La trinité fait partie des éléments wiccans (loi du triple retour, la triple énergie divine prodiguant à la terre par trois fois ses bienfaits, dans la triple répétition des noms….)

Les trois pointes signifient : passé, présent, avenir et le triangle entier : éternité. Il y a donc dans le triangle, l’idée d’un cycle éternel que l’on peut simplifier en roue de l’année. Les Aztèques employaient déjà le triangle pointe en haut accolé à un triangle pointe en bas pour représenter un cycle temporel.

Les trois angles du triangle : sagesse, force, beauté, attributs divins et représentent les trois règnes de la nature, les trois phases de la vie humaine : naissance, vie et mort.

Le triangle équilatéral représente l’équilibre, avec ses trois angles de même mesure, ses côtés identiques, la présence du chiffre trois... il est ainsi la figure parfaite. Il symbolise la divinité, l’harmonie, la proportion. Toute génération se faisant par division, l’homme correspond à un triangle équilatéral coupé en deux, c’est-à-dire à un triangle rectangle.

Celui-ci, selon l’opinion de Platon dans le Timée, est aussi représentatif de la terre. Cependant, cette transformation du triangle équilatéral en triangle rectangle se traduit par une perte d’équilibre.
D’où un besoin de compensation qui se traduit par la présence des autres symboles.

Aussi, les éléments sont groupés deux par deux : terre et air, eau et feu, ce qui n’est pas anodin. C’est pour équilibrer « la balance de la terre ».



 

Le triangle la pointe en haut, symbolise le feu (flamme qui monte) et le sexe masculin ; la pointe en bas, il symbolise l’eau (la coupe prête à recevoir l’eau) et le sexe féminin, d’où une complémentarité.
On remarque que ces éléments, deux par deux, sont des triangles placés de façon symétriques. Ce qui prouve qu’ils se compensent. (L’un est égal à moins l’autre).

La naissance du symbole a permis la mise en relation d'éléments. Chaque triangle correspondrait donc bien à un élément : l’équilatéral à la terre, le rectangle à l’eau, le scalène à l’air, l’isocèle au feu.
L'étoile à 5 branches (le pentagramme) à un pouvoir suprême sur les éléments. Elle draine les influences négatives et attire les positives.

On retrouve l’utilisation de triangles dans de nombreuses religions : le sceau de salomon avec ses deux triangles inversés, juive avec l’étoile de david. Aussi, l’utilisation des triangles pour la symbologie des quatre éléments air, terre, feu et eau, fut choisie en raison de l’unicité parfaite que pouvait permettre le triangle, considéré comme une forme parfaite et donc ainsi de la symbiose qu’il pouvait générer entre les éléments. Il exprime aussi le rapport avec la trinité et donc avec nos lois wiccanes. Ils permettent de représenter facilement les éléments, à l’époque ou l’écriture n’était pas encore très développée, où les persécutions envers les sorcières étaient fréquentes… il était important d’avoir des symboles faciles et rapides à représenter.