moon info

 

Accueil

Cours

Wicca

 Esbats

Sabbats

Librairie

Pratique

Magie

Chakras

Divination

Herbalisme

Pierres

Bougies

Planètes, ...

Bains

Légendes

 Webzines

Downloads

 

Copyright© 2003 - 2025

Tout droit réservés

Les pages de ce site

sont un condensé de mon cours WHW

 
 

Histoire Philosophie Croyance Déités Grand Rite Les Rites Wiccans Pratique Esbats Sabbats

Auteur Morgause

Source : Amber K, D.J.Conway, Paul Tuitéan, Estelle Daniels, Lady sabrina, Raymond Buckland, Farrar...

 

Voilà un mot dont beaucoup d’entres vous se posent des questions… sachez pourtant que c’est très simple. Le grand rite est tout simplement l’union des dieux, la représentation de l’union divine, l’Un.

Le grand rite en tant que tel est célébré à Beltane, aussi bien symboliquement que de facto. Le grand rite qui se trouve obligatoirement à chaque fin de rituel, est la «  petite fête » (dixit S. cunningham) et est célébré de trois manières différentes et toutes en même temps (union, mise en terre et récupération)

On peut donc dire que le grand rite est divisé en deux grandes lignes :

*     A Bletane, célébré dans un but de fertilité (symboliquement et de facto)

*     A chaque rituel, célébré dans le but de la réunion, l’équilibre (+ la mise en terre et la récupération)

Le « handfastings » (le mariage wicca) peut aussi être une célébration du grand rite, il s’agit alors d’un des rituels du grand rite. (Les deux autres étant : la symbolique ou de facto) Il s’agit d’un mariage généralement célébré pour un an et un jour… mais ceux qui le désirent peuvent rallonger ce temps… à l’infini.

Le grand rite symbolique gardnerien est un rite dans lequel tous les participants sont nus et la femme sert d'autel. Il existe bien entendu des rites symboliques plus discret et ouvert à tous, tel que l’union de l’athamé et de la coupe tenus alors par les officiants. Dans ce cas, ce ne sont que des gestes bénins. C’est alors la femme qui tient l’athamé et qui le trempe dans la coupe tenue par un homme. Des prières sont prononcées. Ensuite, la coupe est passée de personne à personne afin de partager cette union mais également à d’autres fins (mise en terre et récupération, voir cours WHW). Ce rite en solitaire se prépare de la même manière qu’en coven ; vous êtes seulement le seul à tout manipuler.

Je n’épiloguerai plus sur le sujet au vu des articles proposées dans le cours WHW; mais là où j’irai plus loin que d’autres, c’est dans le pourquoi…

Il est tout à fait normal de célébrer l’union sacrée des dieux, passage indispensable dans tout rituel wiccan. Les chrétiens ont repris cet acte en partageant l’hostie, représentant le dernier repas du christ… !? Mais il y a derrière toute cette symbolique deux autres significations pourtant si simple et évidente et pourtant si peu connues. La première est la mise en terre des énergies et la seconde la récupération de nos énergies dépensées.

En effet, lors de tout rituel des énergies sont déployées, et tout comme le courant électrique (ou la dernière goutte d’une bouteille de vin !), il en reste toujours un peu en trop. Ce trop plein sera utilisé afin de charger le liquide présent dans le calice. Ce processus est mis en marche dès le début du rituel puisque vous déposerez l’athamé sur le pentacle pendant tout le rituel (sauf lorsque vous aurez besoin de votre pentacle), celui-ci emmagasinera l’énergie canalisée et le surplus. Lors de la célébration du grand rite et du «  trempage » de l’athamé dans la coupe, non seulement, l’union est célébrée, mais l’athamé va décharger l’énergie restante dans le liquide. Ce liquide est ensuite partagé entre chaque participant (ou vu le buvez seul) afin que chacun puisse absorber et mettre en terre le trop plein d’énergie. L’important est que toute énergie restante soit mise en terre. Vous ne voudriez pas que ces énergies vous ennuient après l’ouverture du cercle !!!

Mais elles servent également à récupérer l’énergie que vous avez dépensée en la consommant vous-même (c’est là toute l’astuce) seulement voilà ; juste ce petit reste ne suffit pas, d’où l’ajout de petit cake qui couvrira entièrement vos besoins énergétiques.

Ce rite est aussi connu sous le nom  de «  wine and cake » ou «  petite fête ».

 

Cet article "Grand Rite"  est extrait et résumé du cours WHW