moon info

 

Accueil

Cours

Wicca

 Esbats

Sabbats

Librairie

Pratique

Magie

Chakras

Divination

Herbalisme

Pierres

Bougies

Planètes, ...

Bains

Légendes

 Webzines

Downloads

 

Copyright© 2003 - 2025

Tout droit réservés

Les pages de ce site

sont un condensé de mon cours WHW

 
 

Histoire Philosophie Croyance Déités Grand Rite Les Rites Wiccans Pratique Esbats Sabbats

 

Auteur Morgause

Source : Amber K, D.J.Conway, Paul Tuitéan, Estelle Daniels, Lady sabrina, Raymond Buckland, Farrar...

 

L'Eveil - La Puberté - Le "Mariage" - La Séparation - La Retraite ( eldering) - Le Décès

 

L’initiation, la dédication, les esbats, les sabbats ne sont pas les seuls rites païens d’une religion ancestrale. Le « Baptême », le mariage, le deuil sont des rites tout aussi importants si pas primordiaux dans la vie d’un païen. Rappelez-vous qu’ils sont libre d’être adaptés et que rien n’est fixe.

 

Lorsqu’un enfant arrive dans la communauté, que ce soit de naissance, par adoption ou autre, c’est avant tout un don des dieux. Tout en laissant le temps à la famille de trouver ses marques, il vient un temps où l’enfant sera introduit / présenté à la communauté.

Il n’y a aucunes règles précises quant à la période exacte de cette présentation. Rappelez-vous que d’être païen c’est par choix et non par obligation ou droit de naissance. L’enfant choisira en son temps et heure sa voie. Cette « introduction » permet avant tout de signifie que cet enfant est sous la protection des dieux et de la communauté, qu’il est cher à nos yeux et qu’il choisira lui-même sa route en temps voulu.

 

Dans beaucoup de civilisation, la puberté marque le passage de l’enfant à l’âge adulte. C’est aussi à ce stade que l’éducation sexuelle prend toute son ampleur. Alors que pour la loi, l’âge adulte commence à 18 ans, la puberté, elle, n’attends pas cette limite.

Pour les filles ont estime ce passage aux premières menstruations. Pour les garçons, c’est évidemment moins clair. Deux choix s’offre à vous dans ce cas. Le premier est d’attendre les premiers signes de pilosité, de voix qui mue et du corps qui se muscle. Le deuxième est sans aucun doute le plus difficile à percevoir puisqu’il s’agit du « rêve mouillé » (première éjaculation nocturne) le garçon étant sûrement très peu loquasse à ce sujet. Dans tout les cas, aussi bien fille que garçon, il est important de les informer et surtout de leur faire comprendre qu’il n’y a rien de honteux à tout cela.

 

Le « mariage » est une union publique d’un couple païen. Bien que différent du mariage légal, le résultat est le même dans nos cœurs. En règle générale, le mariage n’est pas reconnu légalement (sauf aux USA) et peut être célébré par n’importe quel prêtre(sse) païen(ne), de ce fait les personnes de même sexes ont la liberté de s’unir. Il est fréquent qu’une « limite » soit établie à cette union. Au terme de celle-ci les « époux » peuvent se séparer ou re-fêter le mariage pour une autre durée. En règle générale, la période consiste en une année et un jour mais rien ne vous empêche de l’étendre à vie. Soyez prudent si vous désirez unir vos âmes de bien déterminer qu’il s’agit d’une vie terrestre car si vous les liez éternellement sans spécifier, ceci pourrait avoir des conséquences karmique ; sauf si c’est ce que vous désirez réellement mais réfléchissez…

 

La séparation est un rituel tout aussi important que l’union. L’union est non seulement une cérémonie religieuse  mais aussi une union entre deux personnes pour un certain laps de temps, qu’ils auront choisi ou non. Lorsque la relation se termine, il est tout aussi important de le spécifier afin d’apporter une fin « réelle » à l’union ; rendre sa liberté au conjoint.

 

Un « elder » est une personne âgée de pus de 50 ans, près de la retraite. Encore une fois, le signe de la ménopause indique clairement se passage pour les femmes. Mais de plus en plus , nous voyons l’âge de la retraite (pré-retraite) comme un moment idéal.

Pour certaines sociétés primitives, ces « elder » sont une ressource très précieuse, une valeur sûre et qu’il faut absolument soigner. Ils ont leur expérience de la vie et portent en eux la mémoire des anciens. Peut-être pas/non productif en chasse ou en tâches ménagères mais remplis de sagesse et de connaissance. Ils aident notamment à faire grandir les enfants, à raconter leurs histoires et à guider les parents.

 

Le décès pour les non-païens est devenu une idée de peur, occultée, reléguée à l’industrie. En tant que païen, nous croyons fermement en la réincarnation. La mort fait partie du cycle de la vie et représente l’autre moitié de notre vie. Cela n’empêche sûrement pas la tristesse de perdre un être cher mais nous savons que cette personne n’a pas entièrement disparue. Son âme s’en est allée dans le « surmonde » soit pour terminer sa vie là-bas, soit pour renaître dans un autre corps afin de continuer son éducation.

Nous savons que nous nous retrouverons.

 

Cet article "Rites Wiccans"  est extrait et résumé du cours WHW