moon info

 

Accueil

Cours

Wicca

 Esbats

Sabbats

Librairie

Pratique

Magie

Chakras

Divination

Herbalisme

Pierres

Bougies

Planètes, ...

Bains

Légendes

 Webzines

Downloads

 

Copyright© 2003 - 2025

Tout droit réservés

Les pages de ce site

sont un condensé de mon cours WHW

 
 

Les Elfes La legende d' Arthur Legende Sioux Initiation préhistorique Legende de Yule Les trois royaumes Izanagi et Izanami Le Deluge Les Vierges Noires Salamandre Boudicca La Création

Auteur « Emeraude »
Ancienne Elève de première Session WHW



Une femme et sa novice se retrouve dans une grotte. La première explique à cette dernière ce qu’est l’art.

- Viens près de mois, dis la vieille femme. Le feu est resplendissant et brille de ton intelligence à apprendre.

Elle se retourna vers moi avec un signe de satisfaction qui montrait que j ‘avais bien assimilé ses conseils pour faire un feu odorant. Elle m’avait expliqué l’art de ramasser de petites branches cassées de buissons épineux qui en brûlant faisaient une musique craquante et laissaient la résine s’écouler en une vague de grande fraîcheur.
La petite place d’où elle me faisait signe était pus loin dans la grotte et la nuit arrivant, seule la clarté de la lune ronde et les braises rouges nous offraient de la visibilité.

- Il faut que tu puisses voir…Il faut que tu apprennes le langage de la roche. C’est du calcaire…, regarde les aspérités…, c’est assez tendre…

Elle me passait de petits morceaux rocailleux et puis je découvris dans sa main gauche une petite stèle avec une forme de femme taillée qui semblait tenir un croissant dans les mains.

- Ce qui figure là, c’est le pouvoir de la femme. C’est ton pouvoir. Regarde-la, touche-la. C’est la mère du monde, celle qui t’a créée et que tu vas créer. Nous sommes toutes des émanations de ce pouvoir. Cette énergie, c’est la substance de base de l’univers, dans son état le plus subtil et la plus terrestre. C’est l’énergie qui est à la source de toutes formes de matière créée. C’est l’origine de la créativité.

Mon regard était perdu sur les courbes de cet ancêtre car pour moi, il s’agissait sans nul doute, d’une de mes parentes.

- Oui, regarde…

Elle prit mon doigt et avec moi m’accompagna sur les rondeurs de la forme.

- Tu as vu ce qui a été mis en valeur. C’est ce que nous appelons l’archétype de la mère. Son ventre tout d’abord c’est l’univers entier, puis ses seins c’est le fruit qui nourrira cet univers et regarde ses hanches c’est la structure pour recevoir le monde et lui donner jour. Tu vivras ces phases bientôt lorsque la lune t’accordera la fécondité lors du prochain rite. Ainsi tu seras en union avec la grande énergie, le grand pouvoir

Mes yeux s’écarquillaient car je n’avais nul envie de voir mon corps frêle se transformer ainsi… et puis il y eut ce silence, elle regardait par delà la statue, avec des yeux hypnotiques… je fis pareil, ma respiration devint plus lente et puis mon regard se bloqua, je n’eus pas peur, je voyais la stèle se décomposer en myriade d’étoile, de petites sphères tournoyantes. Elles parcouraient la grotte en entrant et ressortant de moi. Ma respiration était clame, j’étais nourrie de ce tout, et en s’accélérant, mes yeux parcouraient le monde, je voyais la substance première de toute chose.
Une main posée à terre me replaça devant la stèle de calcaire.

- Tu as vu, c’est bien. Mais ce n’est pas tout, regarde à présent ce qu’elle tient dans sa main ; c’est une corne. Elle représente le masculin. La créativité a différents pôles et le second c’est l’énergie qui émet la force du pouvoir. L’union des deux formes le troisième. La polarité est essentielle à la créativité. Cette statue est une femme regardée par un homme qui a vu en elle la capacité réceptive de l’univers. Lorsque le masculin s’unira à toi, il te donnera son énergie que tu modèleras en toi. L’univers est une continuité d’union entre ces deux principes. Ainsi nous vénérons les deux pôles.
Je saisissais à présent l’importance du grand rite et pourquoi on m’y préparait.

- Sache aussi que ce que tu vois aujourd’hui nous le voyons tous, partout, sur cette partie de la terre, la terre elle-même est l’union de cette polarité d’énergie.

Mes yeux se recalèrent et je sentis sa main dans la mienne. Elle m’accompagnait et me montrait tous les lieux où chacun gravait et dessinait, sur la roche et dans l’argile, la danse du monde. Des lieux entiers de représentations féminine ; des animaux peints pour admirer la victoire de leur peur et de leur courage ; on y voyait aussi des mains, des pieds et des sexes.

- En tout lieu, la création d’image est un art. Lorsqu’un des nôtres part faire le grand voyage, alors nous n’oublions jamais de glisser près de lui une petite représentation de la création de la vie. Et rien de mieux que l’image de la femme pour ensorceler l’univers et permettre à cet être de revivre là où il ira. Toutes ces statuettes seront retrouvées dans un temps voulus pour continuer la compréhension de la vie. Certaines ressortiront ça et là du ventre de la Terre mère et raconteront leur histoire. Ceux qui voudront voir, verront et se rappelleront comme tu le fais en ce moment.

Mes doigts étaient rouges de l’ocre qui sevrait apparemment à mettre en valeur les formes de la stèle.

- Regarde, c’est le sang de la vie…respecte par-dessus tout ce sang… le sang est un lien puissant avec les dieux. Lorsque nous découpons l’animal qui a été chassé alors son sang nous nourri, il est porteur de cette vie. Lorsque tu as tes lunes, tu es le sang qui te rappelle ton lien de fécondité comme la déesse

Je n’étais pas effrayée, comme si toute cette connaissance était déjà en moi et que simplement j’ouvrais le livre de ma vie. Mais je voulais me risquer à une question. Je savais que la déesse était en moi et que je pouvais aussi faire appel au Dieu. Pourquoi alors ces représentations sous forme humaine. Pourquoi faire figure de ce qui est énergie et qui peut prendre toute forme. Finalement, pourquoi ?

- L’esprit de l’espèce humaine peut parfois, dans le temps et l’espace, s’emprisonner lui-même pour se libérer. Nous sommes sensible à notre image et c’est une manière d’expérimenté les lois de l’univers. Ces lois sont parfois trop enivrantes ; c’est pourquoi chaque traditions s’approprie la grande loi pour qu’elle devienne accessible à tous… ainsi les dieux sont à l’image des humains. C’est juste une question de densifier l’énergie subtil. C’est plus simple, mais nous ne sommes pas dupe… nous savons.